Costa Rica

Le Costa Rica; littéralement “Côte Riche”, est une république constitutionnelle unitaire d’Amérique centrale ayant un régime présidentiel.

La majeure partie de son territoire est situé sur l’isthme centraméricain, encadré par la mer des Caraïbes à l’est et l’océan Pacifique à l’ouest et au sud, bordé au nord par le Nicaragua et au sud-est par le Panama, et qui comprend également l’Île Cocos située dans l’océan Pacifique, à plus de 500 kilomètres des côtes du pays. Elle a pour capitale San José, pour langue officielle l’espagnol et pour monnaie le colón. Sa devise est « ¡Vivan siempre el trabajo y la paz! » (« Que vivent pour toujours le travail et la paix ! ») et son drapeau est constitué de cinq bandes horizontales respectivement bleue, blanche, rouge, blanche et bleue. Son hymne est Noble patria, tu hermosa bandera.

Le Costa Rica est souvent surnommé « la Suisse de l’Amérique centrale ».

Le territoire costaricien est occupé par les Amérindiens dès la Préhistoire avant d’être découvert par Christophe Colomb en 1502. Colonisé par les Espagnols du XVIe au XIXe siècle, le Costa Rica acquiert son indépendance en 1821. Depuis le 1er décembre 1948, le Costa Rica est un pays neutre et est devenu la première nation du monde à avoir constitutionnellement supprimé son armée. Dès lors, le pays se distingue en Amérique Centrale par son modèle de développement donnant la priorité à l’éducation, à la santé et à la protection de l’environnement. Il est depuis 2009 classé à la première place mondiale du Happy Planet Index et en 2012 à la cinquième place de l’indice de performance environnementale grâce à sa politique active de développement des énergies renouvelables (hydraulique, éolienne, géothermique qui lui permettent depuis 2015 de s’éclairer uniquement aux énergies renouvelables7) et de protection de ses ressources naturelles (reforestations, moratoire interdisant l’exploitation pétrolière pendant trois ans en 2011).

Le Costa Rica possède une flore et une faune exceptionnelle, puisque 6 % de la biodiversité mondiale s’y trouve (pour un pays qui ne représente que 0,03 % des surfaces émergées). 1,3 % de la faune est endémique du pays. En 2007, l’Instituto Nacional de Biodiversidad (en) considérait que 160 nouvelles espèces étaient découvertes chaque année au Costa Rica. Plus de 25 % du territoire est occupé par des parcs nationaux (26) et des réserves12. Le contexte politique du pays, ainsi que son succès dans le domaine du tourisme, contribuent à préserver cette biodiversité.

Canas Castilla

2 dec 2017

Nous choisissons nos bivouacs, souvent la veille avec l’application Ioverlander, ce camping est situé à 15 km de la frontière au bord d’une rivière, les commentaires sur l’application nous aident dans ce choix et nous sommes rarement déçus.

Pour notre entrée au Costa Rica, nous vous envoyons une page de fleurs et de faune photographiée en randonnée dans une forêt tropicale autour de notre bivouac. Il manque malgré tout, les photos de 2 crocodiles qui ont plongé dans l’eau à notre approche.

Playa Salinas

3 dec 2017

Les singes hurleurs nous réveillent ce matin nous rappelant que nous dormons dans une forêt tropicale. Les singes araignées font le spectacle, sautant d’un arbre à l’autre sans filet et un perroquet vient jouer avec les pinces à linge; plein de choses à voir ce matin à notre réveil. Nous faisons quelques courses dans un magasin, ou l’on s’étonne de l’absence de prix affichés sur les fruits et légumes, on nous répond:«on ne met pas les prix, ça change tous les jours», le Costa Rica a le niveau de vie le plus cher de l’Amérique Centrale, avec un panier de courses aussi cher qu’en Europe, on s’était habitué aux restaurants et aux courses pas chers. Après la jungle, départ pour la côte pacifique, ou l’on trouve un bel emplacement devant une plage qui sera très bien pour passer la nuit; les voisins nous confirment que nous y serons tranquilles et nous proposent gentillement de nous servir de leur eau.

Balade le long de la plage
Photos prises avec le drone

Laguna Arenal

5 dec 2017

Cette journée commence avec un café, des strudels et cake de la Saint Nicolas, dans une boulangerie Allemande, ce sont les meilleurs gâteaux que nous dégustons depuis le Canada. Le temps est très pluvieux dans cette région de forêt tropicale humide, dû à l’air chargé d’humidité de L’Atlantique et du Pacifique qui provoque beaucoup de précipitations. La région est dominée par le volcan Arenal qui culmine à 1633 m au-dessus de la mer et des jungles tropicales, malheureusement, caché par les nuages, nous ne pourrons pas le voir aujourd’hui. Nous visitons un centre de protection de la nature, ou l’on peut découvrir et observer de nombreuses espèces de papillons, dont le morpho, papillon bleu magnifique et des grenouilles de toutes les couleurs.

“arenal-volcano – Photo 1”

“arenal-volcano – Photo 3”

“arenal-volcano – Photo 5”

“arenal-volcano – Photo 7”

“arenal-volcano – Photo 9”

“arenal-volcano – Photo 11”

“arenal-volcano – Photo 13”

“arenal-volcano – Photo 15”

Nous dormons ce soir à La Pequena Helvecia dans un beau jardin entouré de chalets et d’une chapelle, tout ici nous rappelle la Suisse et ses alpages.

Originaire de Lucerne (Suisse), Franz Ulrich, ingénieur agronome arrivé au Costa Rica en 1963, a acquis ce domaine, ou il n’y avait rien. En 20 ans, il a réalisé son rêve en reconstituant par ses propres moyens, une grande ferme laitière comme dans son pays natal. Franz a passé des années à construire plusieurs chalets, créer un élevage bovin, une laiterie, une chapelle et même une ligne de chemin de train monorail, longue de 3 km, qui monte à un restaurant panoramique, avec vue sur le lac et le volcan Arenal.

Arenal volcano suite

6 dec 2017

On se lève à 6 heures ce matin, le ciel se dégage, on envoie le drone pour vérifier la vue sur le volcan, car nous ne le voyons pas depuis notre camp. Ce sera l’occasion d’une vidéo, qui nous montre le volcan, on se dépêche de tout ranger pour rejoindre le départ des sentiers, nous faisons 5 km dans la jungle, forêt très épaisse et humide où l’on voit des oiseaux, une famille de coatis et plein de fleurs. La brume est remontée à partir de 10 h 00 et recouvre l’ensemble du volcan et nous redescendons sous la pluie. L’après midi se passe dans des hots springs ou spa, alimentés en eau chaude naturelle. Le volcan se découvre une nouvelle fois en fin de journée, nous sommes contents d’avoir pu le voir, car d’après les gens du coin, c’est pas souvent qu’il se montre.

“arenal-volcano2 – Photo 3”

360 volcan Arenal

“arenal-volcano2 – Photo 5”

“arenal-volcano2 – Photo 7”

“arenal-volcano2 – Photo 9”

Lac formé par une éruption en 1968

“arenal-volcano2 – Photo 11”

“arenal-volcano2 – Photo 13”

“arenal-volcano2 – Photo 15”

Famille de coatis pris sur le vif

“arenal-volcano2 – Photo 17”

“arenal-volcano2 – Photo 19”

Puerto Carillo

7 et 8 dec 2017

Après la montagne, nous retrouvons la côte pacifique ou la plage de Puerto Carrillo avec ses cocotiers ressemble à une carte postale; avec l’accord de la police, nous y restons dormir. La route jusqu’à San Fransisco de Coyote et jusque Jicaral est une piste qui monte et descend avec de nombreux virages et de passages à gué; la pluie étant en plus de la partie, par endroit la route est très glissante, nous passons bien avec les 4 roues motrices, mais sans aucune marge.

Les paysages sont champêtres avec beaucoup de vaches et de chevaux, des petits villages fleuris avec des haies d’hibiscus en pleine terre, tout est propre au Costa Rica, pas de papiers ni de canettes sur les routes et tout le monde fait le tri sélectif; les plages aussi sont remarquables de propreté.

“playa-organos – Photo 3”

“playa-organos – Photo 5”

“playa-organos – Photo 7”

Le tri sélectif avec un tonneau pour les noix de coco.

“playa-organos – Photo 9”

“playa-organos – Photo 11”

“playa-organos – Photo 13”

“playa-organos – Photo 15”

“playa-organos – Photo 17”

Attention aux crocodiles dans l’estuaire

Jaco

12 dec 2017

La saison des pluies n’est pas terminée au Costa Rica! les Ticos disent que c’est un phénomène exceptionnel. Il y a eu pendant 3 jours des vents violents, de la pluie occasionnant des dégâts surtout dans le centre (ou nous étions) et sur la côte caraïbe. Nous étions vers le volcan Poas ou nous avons été bien secoué et ou on n’a pas vu grand-chose des plantations de café et cultures maraichères mais on aura le temps d’y retourner plus tard. On en a profité pour emmener le CC chez Mercedes à San José pour faire la vidange et changer tous les filtres. Depuis que nous sommes au Costa Rica et que nous avons fait le plein de diesel nous n’avons plus aucun problème de voyant de défaut qui s’allument. Nous avons appris que tout venait d’un diesel de mauvaise qualité contenant trop de sulfures pris depuis le Mexique, mais surtout au Guatemala et Nicaragua, avec un taux de sulfure 100 fois plus élevé que le Costa Rica et ce qu’accepte les Sprinter. C’était tellement encrassé que l’adblue ne pouvait pas faire son travail! Petite anecdote: nous avons récupéré le véhicule tard et merco nous a autorisé à dormir sur leur parking devant les vigiles, mais on ne mettra pas ce bivouac sur Ioverlander! Nous avons tous les jours toujours autant de marques de sympathie, on nous prend en photo, on vient nous parler, on nous salue avec un coup de klaxon et le pouce levé c’est très agréable.

En passant devant la zone de stockage des véhicules sous contrôle douane, nous avons contacté les personnes en charge qui nous ferons les documents pour prendre en charge le véhicule lundi prochain. (Almacen Fiscal storage).

Aujourd’hui nous avons décidé de retourner sur la côte Pacifique. Le temps y est meilleur et même si le ciel est couvert la température est de 29 (il faisait 5 degrés à 3000m au volcan). Ce soir, camping sauvage sur la plage à Jaco, nos voisins sont Argentins, avec un petit garçon et un chien; ils montent en Alaska, après avoir fait l’Amérique du sud en 3 ans!

“jaco – Photo 3”

Coucher de soleil sur la plage de Jaco

Jaco suite

14 dec 2017

Nos journées de vacances se poursuivent sur la plage de Jaco, avec balades en vélo, première leçon de surf.

“jaco-1 – Photo 5”

“jaco-1 – Photo 7”

“jaco-1 – Photo 9”

“jaco-1 – Photo 11”

“jaco-1 – Photo 13”

“jaco-1 – Photo 15”

“jaco-1 – Photo 17”

Mon mono de surf, bien dans le style cool

“jaco-1 – Photo 19”

Le coucher de soleil se reflète sur notre roulotte

Jaco suite

16 dec 2017

“jaco-3 – Photo 3”

“jaco-3 – Photo 5”

“jaco-3 – Photo 7”

Champs de café du Costa Rica

“jaco-3 – Photo 9”

“jaco-3 – Photo 11”

“jaco-3 – Photo 13”

Mais ou elles sont les vagues?

“jaco-3 – Photo 15”

RainMaker

17 dec 2017

Pour fuir le bruit et la foule du week-end à Jaco, nous allons dormir dans un beau camping tenu par des Suisses, un des plus beaux camping que nous ayons fait en Amérique Centrale. Nous discuterons avant de partir, autour d’un café, ils nous suggèrent d’aller au parc de Rainmaker, dont voici les photos:

“jaco-4 – Photo 1”

“jaco-4 – Photo 3”

“jaco-4 – Photo 5”

“jaco-4 – Photo 7”

“jaco-4 – Photo 9”

>

“jaco-4 – Photo 11”

Demain, nous laisserons le camping jusqu’au 25 janvier dans un parking surveillé sous responsabilité des douanes du Costa Rica. Nous dormirons demain soir à l’hôtel et mardi ce sera l’envol pour Saint Paul de Vence après avoir passé 253 jours dans 9 pays et parcouru près de 45 000 km.

Que de pays traversés, mais surtout de belles rencontres dans chacun des pays, des gens charmants qui viennent spontanément nous parler et parfois nous inviter pour plus d’échanges. De belles rencontres aussi avec des voyageurs en vélo, en moto, en voiture, en tandem, en camping-car, de tous les pays d’Amérique, d’Australie, de Nouvelle Zélande, d’Europe, et bien sûr de France.

Nous vous souhaitons à tous de belles fêtes de Noel et vous disons à bientôt pour la suite de notre voyage.

Nicaragua

Costa Rica 2